Galerie Radial Art Contemporain

Radial Art Contemporain
Exposition du 19 Octobre au 25 Novembre 2013
Du Jeudi au Samedi de 14h à 19 h
Le Dimanche de 15h à 18h et sur rendez-vous


Translucide
Pour la Biennale du Verre 2013 la galerie Radial art contemporain a imaginé Translucide une rencontre entre deux artistes Allemand.
Till Augustin et Julius Weiland sont deux sculpteurs dont le travail est dirigé  par une remarquable exigence, contemporaine, forte, mystérieuse et minimale.
Poursuivant son objectif  Radial réunis ces deux artistes qui n’avaient jamais étés montrés ensemble et dont la rencontre semble pourtant portée par l’évidence tant la force de leur complémentarité oppose l’extrême personnalité de leur univers respectif.
Ces deux artistes ont développé leur propre technique de travail du verre, dans une approche réellement sculpturale de ce matériau.
Ils sont déjà présents dans d’importantes collections d’art contemporain à travers l’Europe, le Japon et les Etats-Unis.
Signature unique, leur travail trait de la perception de la lumière, de l'espace et du temps.

La force parfois brutale des œuvres de Till Augustin,
L'artiste taille, incise et façonne ses blocs complexes, pas seulement à l'aide de marteaux et de burins, mais aussi  avec des perceuses pneumatiques et des  meuleuses. De par  son processus  de  création  extrêmement  violent,  ses sculptures de verre développent des formes anguleuses, presque agressives.
Till Augustin utilise une technique similaire à la production de verre flotté. Des plaques de verre sont assemblées et sculptées comme le seraient des blocs de pierre. Une partie de la surface du verre traitée avec de l'oxyde de fer leur donne l'aspect d'une sculpture en métal brut

Julius Weiland
Le travail de Julius Weiland peut être mis en parallèle avec l'œuvre de Norbert Kricke et de Lucio Fontana. Une approche fondée sur le matériau et une démarche conceptuelle d'exploration de l'espace tridimensionnel et du temps que certains nomment la quatrième dimension.
Par un processus qu’il a mis au point, Julius Weiland provoque un flux d'énergie qui est capturé par le matériau. Il en résulte des structures complexes, influencées par le hasard et le mouvement aléatoire du verre en fondant. Dans ce processus l’utilisation d’un moule est importante puisqu'il définit l'espace où tout se produit.
Depuis peu il travaille la fibre de verre laminée en utilisant différents type de matériaux comme l'acrylique, le polyuréthane et les résines époxy.
Dans ces œuvres, la couleur joue un rôle important Julius Weiland voit dans la couleur un “matériau” qui peut changer totalement la perception d'un espace et d'une forme.
Travailler toute la palette de couleurs et des pigments purs lui permet de tenter d'atteindre » la qualité de couleur » et d’aller au-delà du verre.

Restez informés

Qr Code